Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 21:45

index.jpg Si vous souhaitez envoyer des petits cadeaux aux enfants, plusieurs solutions :

 

- demander à des voyageurs d'amener avec eux vos cadeaux. Les coordonnées des prochains voyageurs figureront (s'ils sont d'accord) sur ce blog. Appeler avant pour savoir s'il reste de la place dans les bagages et rester raisonnables quant au volume à transporter !

 

 

 

 

 

 

 

- envoyer par la poste : attention, les colis doivent avoir la taille d'une demie-boîte à chaussures. Pour chaque colis plus grand, les soeurs doivent payer une taxe ... Les adresses postales sont les suivantes :

 

NiDO JESUS NINO

Elvisa y Bestsabe RODRIGUEZ

5 A, Avenida 9/10 - Zona 4

San Miguel de la Duenas

GUATEMALA

tél : 00 502 52 19 88 22

 

HOGAR SANTO DOMINGO

Hermanas Dominicas de San Sisto

Vicariato Apostolico des Petén

6 TA, Avenida 5/30 - Zona 1

17029 Santa Elena de la Cruz

PETEN - GUATEMALA

Partager cet article
Repost0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 21:43

 

Présidente :

Joëlle D’Hoine


Vice-Présidentes :

Nord : Isabelle Bennett

Sud : Catherine Martin


Trésoriers :

Isabelle et Thierry Baroux


Trésorier adjoint :

Michel Duisant


Secrétaire :

Maurice Holmes


Traductrice :

M. Covain-Géliot


Correspondants sud ouest :

Florence et Frédéric Cordier


Membres actifs :

Céline Douzamy

Sylvie Magnier

Grace Chevrinais

Brigitte Saignol


Responsable listing :

Serge Flandrin

 

Responsable du blog :

Clara Panza

Partager cet article
Repost0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 21:32

 

Association humanitaire loi 1901

Aide à l'enfance en détresse du Guatemala

 

610, sous le Bois   62 575 HEURINGHEM

 

1/ Présentation de l'association :

 

Mayachicos est une association loi 1901 à vocation humanitaire, reconnue d'utilité publique.

 

Créée à l'origine en 1993 dans la perspective de devenir une oeuvre autorisée pour l'adoption d'enfants (OAA), cette association a réorienté en janvier 2001 ses activités vers l'aide humanitaire aux enfants du Guatemala, et tout particulièrement ceux accueillis au sein d'une petite structure, e "Nido de Jesus Nino". Cette structure est gérée par deux religieuses espagnoles, Elvisa et Betsabe Rodriguez Varela, avec la seule aide d'une novice, et accueille à ce jour plus de 75 enfants. Le foyer est situé aux pieds des volcans, dans la région d'Antigua, à une heure de la capitale du pays, Guatemala Ciudad.

 

Arrivées d'Espagne en 1996, Elvisa et Betsabe ont, en juillet 1998, foné une association nommée "Fraternité des missionnaires de l'enfant abandonné". Lancées sans aucun moyen financier, cette association - apolitique et sans but lucratif - s'est donné comme mission l'aide aux enfants les plus démunis du Guatemala : enfants abandonnés, enfants dénutris ne pouvant plus être nourris par leurs familles, enfants orphelins ou sans soutien, parfois confiés par les services sociaux de manière temporaire ou définitive, enfants handicapés rejetés par leurs familles, enfants maltraités ...

 

Mayachicos aide financièrement l'association d'Elvisa et Betsabe, au travers d'activités de parrainages individuels ou collectifs des enfants accueillis, ainsi qu'au travers de dons.

 

Depuis 2007, et le voyage de Joelle et sa famille au Guatemala, l'association aide également le Hogar Santo Domingo à Flores, qui accueille actuellement environ 45 filles.

 

Mayachicos compte à ce jour environ 175 parrains et donateurs réguliers (contre 17 début 2001 !).

 

A l'origine issue du Nord Pas de Calais, l'association comporte aujourd'hui des membres dans toute la France. L'assemblée générale a lieu chaque année en mars ou avril.

 

Nos actions :

- Assurer aux enfants un cadre d'accueil sécurisant et épanouissant : l'argent envoyé sert en particulier à construire et à équiper l'orphelinat,

- Assurer aux enfants l'accès aux soins médicaux : nous pouvons prendre en charge les frais d'opérations chirurgicales lourdes, ou de prothèses (appareil auditif par exemple, pour Katerin). L'argen envoyé sert également aux examens cliniques, à payer des frais médicaux.

- Permettre la scolarisation de tous les enfants : les dons et argents des parrainages permettent de payer les frais de scolarité sur le long terme.

- Préparer l'avenir en réfléchissant à la mise en place d'ateliers professionnels (couture, boulangerie ...).

- Préparer l'avenir des enfants handicapés, en leur assurant des conditions d'accueil adaptées.

- Créer des conditions favorables à l'accueil d'un plus grand nombre d'enfants.

 

NOUS TRAVAILLONS SUR LE LONG TERME !

 

Bien noter que Mayachicos ne gère pas directement le budget des Hogar, et laisse les religieuses décider des dépenses prioritaires et les gérer. Mayachicos s'assure de la bonne utilisation des fonds transmis. Il est possible pour les dons affectés à un projet précis (exemple : achat de mobilier) de fournir les justificatifs aux donateurs.

 

COMMENT NOUS AIDER ?

 

- En nous adressant un don ponctuel ou régulier

- En parrainant un enfant (en ce moment, nous limitons ces parrainages, car les enfants sont régulièrement repris par les services sociaux ...)

- En participant à un parrainage collectif

- En organisant des manifestations pour rassembler des dons en argent

- En nous aidant à reproduire photos et imprimés divers ; en diffusant l'adresse de ce blog,

permettant de faire connaître notre action.

 

La totalité de l'argent recueilli est envoyé aux deux Hogars.

Seules les cotisations des membres (16 €/an) servent de budget de fonctionnement, et les frais sont limités au maximum.

Les dons et sommes versées pour les parrainages sont soumis à déduction fiscale.

 

2/ Les objectifs du "Nido de Jesus Nino"

 

1- Secourir les enfants en situation de détresse, en les accueillant de façon temporaire ou définitive

2- Favoriser un retour à la normale de l'enfant en situation de détresse, en ce qui concerne son intégrité, sa dignité et son développement, à travers 3 modalités :

- accueil institutionnel à caractère temporaire, tant que dure la situation de détresse ;

- adoption (impossible à ce jour à l'international) ;

- accueil institutionnel définitif pour les enfants ne pouvant bénéficier d'une adoption, et pour lesquels le retour dans la famille d'origine n'est pas envisageable : dans ce cas, l'accueil doit permettre l'intégration ultérieure du mineur dans la vie sociale de son pays et doit lui permettre d'évoluer au mieux vers une vie d'adulte épanoui.

 

L'action des soeurs se situe dans le contexte d'un pays qui est l'un des plus pauvres du continent latino-américain et qui a traversé pendant près de 30 ans une guerre civile d'une extrême violence. La situation du pays est toujours très difficile, tant du point de vue économique que social.

 

Le texte qui suit a été écrit par les religieuses en 1998, peu après la création du foyer :

"Conscientes de tant de souffrances innocentes, face à la situation douloureuse de nombreux enfants qui souffrent de carences, de déficiences, de solitude et de détresse ; après nous en être ouvertes à Dieu par la parole et comme une manifestation de notre amour pour lui, nous avons voulu nous unir et nous constituer en congrégation pour étendre notre aide et notre prière à nos frères les plus petits et les plus pauvres. Aussi, tel un fruit issu de la semence que la miséricorde de Dieu a déposé dans nos coeurs, est né notre rêve et notre intention de partager avec eux le pain et le toit, en créant des foyers où l'enfant pauvre trouvera le contexte nécessaire à son développement.

Face aux différentes situations de détresse et d'abandon que l'on rencontre chez les enfants guatémaltèques, le Foyer de l'Enfant Jesus a ouvert ses portes afin de soulager concrètement et selon nos possibilités l'angoissant état de l'enfant pauvre. " (Mères Elvisa et Betsabe Rodriguez Varela).

 

3- L'accueil des enfants au Nido :

 

Tous les enfants accueillis ne peuvent être sauvés : ceux trop gravement dénutris en particulier. Ces enfants là sont accompagnés et choyés jusqu'au dernier instant.

 

Lors de l'accueil, chaque enfant fait l'objet d'un bilan de santé : pour la plupart des enfants, la toute première phase est une phase de récupération physique et psychique. Des soins médicaux (voire des interventions chirurgicales) sont associés à cette phase.

Parmi les enfants, certains par exemple n'étaient nourris que de jus de maïs jusqu'à leur accueil. D'autres avaient vécu en situation très précaire (exemple d'un enfant qui était sous la seule garde de sa grand mère aveugle et laissé toute la journée dans un parc), etc ...

Les services sociaux peuvent parfois aussi confier aux soeurs des enfants, pour une période plus ou moins longue.

 

La seconde phase est une phase d'intégration au Nido : l'enfant s'adapte à son nouvel environnement, et fait sienne la "famille" du Nido. Les enfants sont élevés dans une ambiance familiale et chaleureuse, selon des valeurs chrétiennes.

 

Quel que soit le type de placement (temporaire ou définitif), l'enfant reçoit la même attention et la même éducation. Les soeurs scolarisent elles même les enfants (lecture, écriture, calcul, psychomotricité) avant de les inscrire à l'école du village (école privée du village considérée comme meilleure que l'école publique). Aller à l'école du village est important, car cela aide à préserver l'intégration des enfants dans la société, et à leur assurer une vie aussi "normale" que possible.

 

L'emploi du temps est particulièrement structuré, et l'autonomie de chacun vivement encouragée.

 

4/ Evolution du Nido depuis sa création :

 

1996 : Arrivée au Guatemala d'Elvisa et Betsabe, soeurs biologiques, mais aussi soeurs religieuses espagnoles. De formation, Elvisa est institutrice, et Betsabe assistante sociale. 1996 correspond à l'année de signature du traité de paix, mettant fin à 30 ans d'une atroce guerre civile (200 000 victimes estimées).

 

1997 : Ouverture du "Nido de Jesus Nino" à Acatenango, bourgade perdue au coeur des montagnes entourant Guatemala Ciudad, et où se concentrent les plantations de café dont la récolte est réalisée par les familles indigènes. Pauvreté extrême, dénutrition, alcoolisme, absence de soins médicaux : telle est la situation de ces familles. Les enfants, déjà une dizaine, sont hébergés dans un minuscule local prêté par la paroisse : 3 pièces exigües, sans confort, et un cour sombre. Elvisa et Betsabe ne disposent à l'époque que d'une toute petite aide financière de leur congrégation d'origine, et de lait en poudre donné par l'association diocésaine Caritas.

 

1998 : Fondation, le 21 juillet, de la Congrégation des Missionnaires de l'Enfant en Détresse "Fraternidad Misioneras del Nino Desamparado", devant un notaire (Maria Luisa Cajas Cuesta). Statuts de l'association disponibles auprès de Mayachicos.

Toujours en juillet : rencontre providentielle entre Joelle Dhoine et les soeurs. 13 enfants sont alors accueillis au Nido, toujours dans des conditions précaires : pas de frigo, un seul réchaud à gaz, pas de machine à laver. Pour toute nourriture : soupe au riz et quelques légumes pour les plus grands des enfants, lait pour les petits. Seul luxe : les lits, offerts par des communautés religieuses.

 

1999 : Déménagement dans une maison louée à San Miguel Duenas Sacatepequez (village proche de Acatenango, mais moins isolé en montagne). La maison est un peu plus grande, et permet d'accueillir davantage d'enfants : jusqu'à un peu plus de 20 y seront logés fin 2000.

 

Envoi d'une aide d'urgence, grâce aux bonnes volontés sollicitées par Joelle dès son retour en France. Terres Nouvelles (association 1901 d'aide au Guatemala) décide ainsi fin 1999 d'envoyer pendant quelques années 10 000 FF au Nido. Un réfrigérateur est acheté et installé.

Une présentation d'un projet d'achat d'un véhicule à Caritas Diocésaine Solola est effectuée.

 

2000 : Début du projet de construction de l'orphelinat. Les soeurs ont repéré un terrain à l'entrée du village de San Miguel, et rédigent leur projet (objectifs et plans des locaux).

Envoi régulier de colis humanitaires qui sont convoyés par des couples adoptifs en partance pour le Guatemala.

 

2001 Janvier : Réactivation de l'association Mayachicos, créée en 1993, et réorientation de ses activités vers l'aide humanitaire au Nido. Joelle Dhoine en est la présidente.

Bialn au 31 décembre : près de 50 parrains, un total de 50 600 FF envoyés aux soeurs, et la création par Catherine et Frédéric Martin du site Internet de Mayachicos (voir dans présentation du blog).

Au Guatemala, début des travaux de construction (mur d'enceinte, fosses septiques ...)

 

2001-2005 Au Guatemala :

- Construction des structures d'accueil, d'abord des structures d'accueil temporaire (chalets en bois, aire de jeux), uis de l'orphelinat en dur. Les bâtiments en dur sont progressivement utilisés à partir de début 2004. Le site retenu offre aux enfants un environnement sain, de l'espace pour jouer en plein air, la proximité de l'école et des centres de soins.

- Scolarisation des enfants les plus grands (6 enfants en 2004) à l'école du village : obtention de très bons résultats scolaires !

- Opérations médicales lourdes pour certains enfants (opération cardiaque de la dernière chance pour Marisela, 10 ans, en 2003 ; en 2004 pour Orlando, 7 mois et pour Gugu, 1 an ; opérations du pied en 2003 pour Ruth, de l'oeil pour Katerin ...).

- Nombre d'enfants accueillis fin 2005 = 28. Les soeurs attendent d'être plus structurées en personnel pour augmenter le nombre d'enfants.

 

2001-2005 En France :

- Dossier de déductions fiscales accordé

- Mise en place des courriers réguliers aux parrains

- Création du logo, de dossiers de présentation

- Plusieurs actions (soirées, ventes, présentations au Rotary Club, vide greniers, soirées Salsa  ...) ont permis de lever des fonds pour contribuer à l'aménagement des nouveaux locaux de l'orphelinat.

- Relais avec les antennes locales de parents adoptifs d'enfants du Guatemala (APAEG) : plusieurs nouvelles adhésions suite à des présentations de Mayachicos lors de pique nique des antennes APAEG.

- Donations privées diverses, parfois très importantes, parfois plus limitées, mais toutes indispensables pour le Nido.

- Visies (déplacements privés) de certains membres de l'association au Nido (2002 : Serge Flandrin ; 2003 : Isabelle Bennett ; 2004 : Clara Panza ; 2005 : Sylvie Magnier, famille Bonnassieux ...)

 

2005-2011 Au Guatemala (Nido) :

- Installation définitive dans les nouveaux locaux en dur.

- Accueil d'enfants en "crèche", pour aider les mamans qui partent travailler.

- Augmentation du nombre d'enfants, car l'adoption internationale s'arrête et le Nido commence à être connu au Guatemala pour accueillir des enfants handicapés et "opérables".

- Accueil d'une vache qui donnera 2 fois un veau, d'une chèvre, de volailles et réalisation d'un potager.

- Emploi de personnel journalier pour le ménage, la cuisine, le jardinage ...

- Envoi des enfants en collège privé quand leur scolarité primaire fut un succès.

- 2010 : Grosse inondation, malheureusement, à cause de la tempête tropicale Agatha

- 2011 : Tout est remis en état (peintures, nouveaux lits, matelas). Construction d'un mur à l'entrée (par où l'eau était rentrée) pour dévier la trajectoire des eaux de ruissellement.

- Construction depuis août 2010 de nouveaux bâtiments pour créer un pôle "ado filles" et un pôle "ado garçons".

- Envoi vers l'Espagne d'enfants à opérer (coeur).

 

2007-2011 Au Guatemala (Flores) :

- Consolidation des bâtiments (voir dernières nouvelles de Flores 2010)

- Amélioration du confort intérieur des salles à vivre et des dortoirs.

 

2005-2011 En France :

- Réalisation chaque année d'un livret (un peu l'historique annuel de l'association).

- Déplacement en 2006 de Joelle Dhoine au Guatemala, visite du Nido et découverte du Hogar à Flores, décision de les aider également.

- Tous les ans, 2, 3 voire 4 visites de familles adoptives ou de parrains, qui prennent des photos, amènent des cadeaux, ramènent des dessins et des lettres, et donnent des nouvelles.

- Appel aux dons en juin 2010 après l'inondation Agatha, tous transférés au plus vite au Nido.

- Visite en août 2010 de Catherine et Frédéric Martin.

- Actions diverses des parrains qui se poursuivent : vide greniers, expositions, ventes diverses, actions du Rotary ...

 

Au Guatemala, actuellement : Le Guatemala a signé la Convention de la Haye, a mis en place une autorité centrale (CNA) chargé du "social de l'enfant". De nombreuses actions vers le retour en familles biologiques, le placement en familles d'accueil ou l'adoption nationale changent le "profil" des Hogars qui n'auront plus en accueil définitif que des enfants handicapés.

 


 

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 20:46
Nous sommes allés pour la troisième fois au Nido et, comme d'habitude, ce fut un grand moment ! Depuis 10 ans que nous connaissons les soeurs, nous sommes impressionnés de constater qu'elles ne prennent pas une ride, que leur dynamisme et joie de vivre sont toujours aussi forts.
De la petite "casita" que nous avions connue la première fois et la vingtaine d'enfants accueillis alors (en 2001)  à ce que nous avons vu en février 2011, l'orphelinat continue de prendre de l'ampleur (75 enfants dont un bon tiers, je pense, relève d'un handicap).
Nous avons oublié de questionner les soeurs sur les conséquences de l'inondation car nous n'avons vu aucune trace. Je suppose que cela a dû être un travail harassant.

Ce qui soucie les soeurs plus que tout ces jours-ci sont les départs inopinés de Tiburcio et de la petite fille de 5 ans. Lorsque nous leur avons dit que nous étions tristes de ne pas voir Tiburcio, elle m'ont répondu avec un noeud dans la gorge "Et nous donc?". Elle m'ont dit que les services sociaux ne veulent pas qu'elles entrent en contact avec lui et donc ne leur ont pas dit où il se trouvait. En ce qui concerne la petite fille, elle savent qu'elle est avec sa grand-mère, qui a raccroché de la prostitution, mais qui (semble-t-il) la battait. Elle sont donc inquiètes.

Dès notre arrivée, elle nous ont présenté les 5 nouveaux nés (4 garçons et une fille) :
bebes.jpg
Un d'entre eux (Cosme sur la gauche) a un bec de lièvre et sera donc opéré. Un autre n'a pas d'anus (le 3 ème en partant de la gauche je crois), il a donc une petite poche plastique externe dans la couche qui contient des organes...( je n'ai pas tout compris) et sera donc aussi opéré. Inès la petite fille est arrivée à deux jours, grande prématurée, elle a maintenant deux mois et reste très menue et peu tonique.

DSCF0093.jpg

Nous étions avec la famille Demange qui avait apporté des vêtements et des chaussures, ce qui a été très complémentaire de nos produits d'hygiène et scolaires.

Nos enfants et nous mêmes avons été très marqués par l'histoire de certains enfants, qui sont marqués dans leurs corps et dans leurs esprits. Nous sommes admiratifs de l'attention que les soeurs portent à chacun d'eux. Nous avons appris qu'elles étaient aidées d'une novice.

Pour que notre visite soit aussi un fête, nous avions eu l'idée de leur apporter une "pinata" que nous avions mis sur le toit du minibus et qui a fait sourire plus d'un enfant sur notre route. Pour cette séance récréative (qui a mis certes un peu de bazar), les soeurs ont écarté les plus grands pour que les petits puissent en profiter calmement. Chacun a essayé de taper dans la pinata et ce sont nos grands qui ont achevé le travail. Un bon moment .... (en espérant que les soeurs ne nous en voudrons pas trop pour tous les papiers de bonbons et pour les éventuelles indigestions !).
Macarena attaque la pinata :
DSCF0134.jpg
puis Pedro :
DSCF0130.jpg
puis Santiago :
DSCF0131.jpg
Santiago Sofia Jonatan Josepablo Pedro :
DSCF0135.jpg
Pedro Angel Aroa Jona Macarena :
DSCF0136.jpg
Joselito Orlando Manolin (Gugu) :DSCF0097.jpg
Ruth Yuslin Marisol Encar Paola :
DSCF0106.jpg
Adalberto Juan Marcos Royer Eric Gabriel :
DSCF0109.jpg
Tomas Henri Clara Cristofer :
DSCF0111.jpg
Katerin Antonieta Sheidi Francisca Chiqui Belen :
DSCF0112.jpg
Partager cet article
Repost0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 22:27

 

Nuestro viaje a Guatemala

 

Il semble depuis notre arrivée que chaque jour nous réserve son lot de sentiments intenses. Notre visite du Nido Jesus Nino va confirmer cette impression en nous faisant vivre un moment unique. Notre dernière visite datait de 9 ans et notre surprise est immense en découvrant les nouvelles installations. Un très beau site au pied des volcans, des bâtiments propres, bien organisés et surtout Betsabé et Elvisa toujours aussi accueillantes et dévouées au service des enfants.

 

IMG_2790.JPG

 

Nous passons un très bon moment et faisons connaissance avec de nombreux petits pensionnaires. Les besoins sont encore importants mais nous sommes ravis de constater la bonne utilisation de toute l’aide reçue.

 

IMG_2801.JPG

 

IMG_2806.JPG

 

Beaucoup d’enfants présentent des pathologies lourdes, fentes palatines, imperforations anales, troubles cardiaques qui ne peuvent pas être prises en charge localement. Nous discutons avec les soeurs de l’organisation mise en place pour faire opérer les enfants en Espagne, tout en prenant conscience que nous pourrions certainement faire beaucoup plus pour leur donner un petit coup de pouce sur ce sujet.

 

IMG_2785.JPG


Le petit Cosme est devenu le grand copain de Louis et Manuel qui espèrent avoir de ses nouvelles dans l’avenir.


Deux jours avant notre venue, un nourrisson né dans la nuit à été déposé au hogar encore couvert de mucus et avec son cordon ombilical non traité. Betsabé a donc dû faire avec les moyens du bord pour gérer cette urgence. Nous avons eu le bonheur de cajoler ce petit bout de chou qui ne demande maintenant qu’à grandir en profitant des bons soins prodigués au hogar.

 

Le drame est, hélas, que certains enfants sont ensuite placés dans d’autres orphelinats par le gouvernement Guatemaltèque sans aucune garantie concernant leur avenir. Nous avons quitté le nido au son des «adios» prononcés par les enfants, le coeur lourd et avec un sentiment partagé de joie mais aussi d'inachevé.

 

Nous reviendrons au Guaté dès que possible, il reste tant de choses à voir, et tant à faire.

 

 

Saludos

 

IMG_2808.JPG

Partager cet article
Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 22:02

Géographie :

 

Guatemala_carte.png

 

Le Nido se trouve à proximité d'Antigua, le Hogar près de Flores.

 

Le Guatemala en quelques chiffres :

 

   13 675 700 habitants (en 2008) dont près de la moitié sont d'ascendance Maya.
   Territoire de 108 890 km² (soit 3 fois la Belgique).
   61% de la population vit en zone rurale.
   L'espérance de vie est de 67 ans pour les hommes et 71 ans pour les femmes (2005)
   Mortalité infantile de 45.79 pour 1000 (2001).
   1 médecin pour 4000 habitants.
   42% de la population est analphabète (70% chez les Indiens).
   75% des entreprises dépendent du capital étranger.
   2% des propriétaires possèdent 72% des terres.
   Environ 100 000 morts victimes de la violence politique depuis le coup d'état de 1954.
   1 000 000 de réfugiés internes et 100 000 au Mexique depuis 1980.
   Dans les années 80, 900 000 personnes ont été enrôlées de force dans les patrouilles d'autodéfense civile (instaurées par le gouvernement pour lutter contre la guérilla).

 

L'emblème du Guatemala et le nom de sa monnaie : Le Quetzal

 

Quetzal.jpg

Partager cet article
Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 21:35

 

(Le texte et les photos proviennent de la famille MARTIN, de Mayachicos Sud en juillet 2010)

 

Le Hogar de Flores est situé au Nord du Guatemala, près de Tikal, dans la moiteur tropicale. Une trentaine de filles y vivent, et 7 soeurs dominicaines, qui sont en charge non seulement de l'orphelinat, mais également d'un dispensaire, d'une garderie infantile pour que les mères puissent aller travailler, d'une centre pour les femmes et d'une école maternelle.

 

Des constructions sont en cours à Flores :

- construction des pièces à vivre supplémentaires,

- système de production d'eau chaude sanitaire,

- agrandissement des dortoirs,

- réfection des toitures, qui sont en tôle et qui commencent à fuir, ce qui pose un problème avec les fortes pluies que connait le Guatemala.

 

DSC01426.JPG

 

 

Tous les enfants apprennent le secrétariat et la sténo-dactylographie, avec ensuite un possible accès aux ordinateurs. Les devoirs se font dans une salle d'étude commune.Et bien sûr, les filles rient, jouent comme tous les autres enfants de leur âge, sous l'oeil bienveillant des soeurs, qui veillent sur elles jusqu'à leur majorité (voire plus pour une jeune adulte handicapée).

 

DSC01434.JPG

 

DSC01435.JPG

 

DSC01437.JPG

 

DSC01445.JPG

 

Elles suivent également à tour de rôle un apprentissage des tâches quotidiennes pour tenir une maison :

- laverie,

- préparation de tortillas et cuisson du maïs,

- cuisine le week end seulement.

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 20:34

Suite à la tempête Agatha (juin 2010), où le Nido avait été inondés, le matériel scolaire et les literies étaient plus qu'endommagés. De plus, il n'y avait plus de bonnes terres, vus les détritus charriés par le Rio. Adieu jardin et ses légumes. Le veau et d'autres animaux n'ont pas eu le temps d'être sauvés. Le mur d'enceinte a été brisé à plusieurs endroits. Beaucoup de travaux à réaliser pour remettre en état le Nido., sans compter un mur extérieur à installer devant l'entrée pour empêcher les eaux de rentrer lors des fortes pluies.

Mais heureusement, tout le monde est sauf !

 

101_0932.JPG

 

De plus, les Soeurs ont comme projet de construire en dur 2 Casitas, avec dortoirs, salle de bains et salle d'étude.

 

LES BESOINS DU NIDO SONT DONC MAJEURS ET BIEN REEL, NOTRE AIDE EST TOUJOURS VITALE.

 

Quelques photos prises par la famille MARTIN, de Mayachicos Sud en juillet 2010 :

 

DSC01104.JPG

 

Cristofer, Telma (partie en 2011), Clara, Rosalinda  : 

DSC01030

 

Jona, Sofia, Pedro, Aroa et Santiago :

P1015352

 

Tomas, Royer, Encarnarcion, Gabriel, Paola

Marcos, Juan, Yuslin, Ruth :

P1015333.JPG

 

Chiqui, avec Juan Diego et Alejandro :

P1015357.JPG

Partager cet article
Repost0
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 20:23

Lors de notre dernière AG, en date du samedi 2 avril 2011, nous avons décidé d'essayer de mettre en place un blog afin de communiquer plus facilement avec nos adhérents et donateurs, et de mieux faire connaitre Mayachicos.

C'est chose faite !

 

Il fait suite à notre ancien site, qui parlait des débuts de notre association, et du Nido et que vous pouvez trouver à l'adresse : http://membres.multimania.fr/mayachicos/id7.htm

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 20:09

logo-Mayachicos.png

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de mayachicos
  • : MAYACHICOS est une association sans but lucratif et sans frais de fonctionnement (bénévolat uniquement), régie selon la loi 1901, qui s'est donnée comme mission l'aide au développement d'un orphelinat au Guatemala.
  • Contact

Recherche